Mots-clefs

,

Les jeunes filles chinoises adorent porter dans la rue des serre-têtes oreilles de chat. Cette tendance revient chaque été depuis que je vis à Shanghai et reste à mes yeux un profond mystère…

Le concept s’inspire du style des neko, les filles-chats des mangas japonais. Devant le succès des ventes de serre-têtes, les marques se sont empressées de développer leurs gammes en offrant de nouveaux styles, comme les oreilles poilues ou les oreilles clignotantes pour le soir.

Chaque fille peut ainsi acheter le serre-tête qui correspond le mieux à sa personnalité et ne pas empiéter sur le style de ses copines !

On pourrait croire que toutes ces oreilles résultent d’une loi de surveillance du Parti, consistant à renforcer les écoutes pour multiplier les dénonciations…

Lorsque je vois ces filles-chattes, le paradoxe entre le côté coquin qui se dégage immanquablement de l’accessoire et l’esprit prude et enfantin des Chinoises explose. Elles adorent Hello Kitty, les cœurs et sont vite troublées par les garçons. Attention donc à ne pas les considérer comme des filles faciles, sous peine de vous faire tirer l’oreille !

Les oreilles de chat font maintenant partie du paysage esthétique. Sont-elles finalement pires que les mi-bas couleur chair avec une jupe et des ballerines ou que les plates-formes shoes montantes noires avec le bout ouvert ? Ce n’est pas si sûr…

Publicités