De la délicatesse de ceux qui restent …

IMG_20160622_081625_AO_HDR[1]

Les derniers mois avant l’été ont poussé mon chéri hors de Chine pendant plusieurs semaines pour raisons professionnelles. A moi notre tout petit appartement et le grand lit, et aussi la liberté de manger du Nutella à la petite cuiller à même le pot et aussi tous les biscuits de la Terre entière ! Malheureusement, ces petits bonheurs m’ont comblé quelques jours seulement, mon chéri n’étant plus là pour apporter sa légèreté et son dynamisme le soir après mes 18h de travail …

Je me suis alors rabattue sur les soirées networking de Shanghai, pour lesquelles j’étais devenue entièrement disponible, et qui, si elles pouvaient me rapporter quelques clients  (« T’es content Chef ? »), me permettraient surtout de discuter un peu et me changer les idées avec quelques compatriotes …

Les figures familières que je retrouvais dans les soirées me demandaient des nouvelles de mon chéri. A mon grand désespoir, ces personnes ne pouvaient s’empêcher de faire de l’humour déplacé sur son absence : « Il est en Australie en ce moment ? Et il t’a dit que c’était pour le travail ? Non pas possible !!! (dit avec des yeux plein de concupiscence…) » ; « Comme il n’est pas souvent à Shanghai, je vais finir par lui écrire directement pour avoir des nouvelles, parce que tu ne dois plus en avoir beaucoup … » ; « Allez, à très vite, et bonjour à ton chéri ! Euh en fait, pas la peine de lui dire bonjour, puisqu’il ne reviendra pas, haha ! … »

Quelle naïve j’ai pu être ! A la recherche de réconfort, je n’ai eu que des moqueries … Merci à ces compatriotes qui se reconnaitront peut-être et pour qui, je l’espère, la solitude ne sera jamais une difficulté, surtout dans ce pays si familier pour les Européens qu’est la Chine…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 275 autres abonnés